Plantes magiques, librairie ésotérique
langage des fleurs, apprendre la magie

Librairie ésotérique
La sorcellerie de A à Z. Les carnets...Afficher

 

Frêne

Plantes magiques > Frêne en tant que plante magique

Frêne

Résumé magique

  • Pouvoirs: rêves (prophétiques), protection, protection (contre la noyade), santé, rites marins, victoire (à la guerre)

Fraisse ; Frexo ; Hracho ; Fréchô ; Frâgne ; Aréchou ; Rèche ; Cantaridier ; Oyarde ; Arbre à regrets ; Tantaliké.

« Quand le Frâgne boute, l'ivér est oute. » L'espèce la plus connue en France est le Frêne élevé (Fraxinus excelsior). Toutefois les magiciens européens se sont servis plutôt des Frênes à fleurs des régions méditerranéennes, dit Frênes à la manne ; tels sont les Fraxinus ornus et F. rotundifolia.

Genre: Masculin
Planète: Soleil
Élément: Feu
Divinités: Odin, lord, Frigg, Ring.

Le Frêne élevé occupe une grande place dans les légendes et croyances des anciens peuples établis sur les bords de la Baltique. Sa symbolique se rattache donc essentiellement aux mythologies germaniques et scandinaves. À mesure qu'on descend vers le sud, cet arbre perd sa suprématie. En Afrique du Nord, il a une réputation très Inférieure à celle du chêne. Voici ce qu'en disent les Kabyles: « C'en est fait des hommes qui guidaient les tribus; tout ce qui était intelligent est mort. Le zen [chêne] et le Frêne sont devenus égaux. Malheur 1 Prenez le deuil, ô mâts des navires [qui sont en chêne]. Ils disent aujourd'hui que les intestins et la bonne viande sont des parties égales. » Pour les Allemands aussi, malgré le rôle cosmogonique dévolu au grand Excelsior dans les traditions de l'ancienne Germanie, le Frêne a souvent une signification sinistre. L'Askafroa n'était pas bienveil-lante ; elle pouvait faire beaucoup de mal, et on la fléchissait par un sacrifice fait le mercredi des Cendres (aschermittwoch), jour sinistre et funéraire. C'est la raison, sans doute, pour laquelle les rites de magie blanche font appel aux Frênes à la manne, laissant à la magie noire le Frêne élevé.

Depuis très longtemps, les Scandinaves et les Anglo-Saxons sont pratiquement les seuls à attacher à cet arbre des vertus bénéfiques.

Pouvoirs: Protection, santé, rites marins, victoire à la guerre.

Frêne, l'utilisation rituelle

Pour les anciens Teutons, Cimbres, Goths, Sicambres, etc., le grand Frêne excelsior était l'arbre sacré par excellence: il représentait les piliers du ciel. Ils pensaient en effet qu'un Frêne géant, nommé Ygdrasill, soutenait le toit du monde. Là-bas, au fond des forêts de Germanie, ou sur les côtes battues par les tempêtes de la Frise, c'était sous des Frênes que les prêtres-sorciers accomplissaient les sacrifices humains dont les dieux du Nord sont gloutons...

Frêne en magie

La situation s'est modifiée au Moyen Age lorsque les magiciens du nord de l'Europe purent se procurer les ingrédients tirés des Frênes à la manne. Ceux-là poussent à Malte, en Crète et sur tout le littoral d'Afrique du Nord. Des incisions faites sur leurs tiges laissent échapper la manne, suc visqueux renfermant des huiles, essences et résines extrêmement intéressantes. On distingue en magie la manne en larmes, recueillie en juillet-août, et la manne en sorte, recueillie pendant les mois pluvieux et moins chauds d'octobre et novembre. L'une n'est pas plus recherchée que l'autre. Leurs utilisations sont simplement différentes.

Pour tous les rites liés à la santé, aux guérisons, à la protection, c'est la manne en sorte qui est employée. Tout herboriste en comprendra aussitôt la raison: nous sommes à la sève descendante; l'arbre se prépare au repos hivernal; ses sucs vitaux retournent lentement vers les racines et la terre après s'être chargés pendant tout l'été en énergies telluriques et solaires.

Pour les rites liés à l'action, à l'emprise sur l'environnement, à la possession et au contrôle de choses matérielles, c'est bien sûr à la manne en larmes qu'on a recours: la terre bande ses énergies, craque, explose, le mouvement se fait cette fois-ci de bas en haut, comme si les forces puissantes mais aveugles de la densité voulaient s'élancer à l'assaut du Cosmos...

Ces résines sont soit brûlées comme encens, soit dissoutes dans des onguents, soit portées directement comme talisman. Un onguent destiné à un usage bien précis est composé de manne en larmes, mêlée à des essences de vanille, d'oeillet, de musc, le tout finement incorporé à de la pulpe d'avocat ou de sagoutier (arbre à pain). Travaillez au mortier jusqu'à obtenir une crème lisse. Vous préparerez cela un mardi. Le fin du fin est d'ajouter à cette pâte trois ou quatre fourmis rouges carnassières. Travaillez, lissez. Le jour J, passez-vous un peu de cette pommade sur les reins, le tour de taille, l'intérieur des cuisses. Revêtez votre plus belle et plus soyeuse robe de chambre, allumez des bâtonnets d'encens, mettez une musique qui vous inspire, et attendez l'heureuse élue. L'homme qui s'est ainsi préparé pour recevoir sa dame doit être prêt à tout ! Mais le bois et les feuilles du vieil Excelsior des brumes du Nord ne sont pas dédaignés pour autant: sculptez une pièce de bois de Frêne en forme de croix aux branches égales. Portez-la comme protection contre la noyade lorsque vous êtes au bord de la mer. Dans les rituels marins, une croix identique représente le pouvoir des eaux.

Des feuilles de Frêne placées sous l'oreiller favorisent les rêves prophétiques.

Ainsi que la plupart des arbres, le Frêne est protecteur. Un bâton taillé dans son bois et suspendu au-dessus de la porte vous gardera des influences malignes ; de même qu'un bracelet d'écorce porté sur soi était jadis supposé protéger contre les pouvoirs négatifs, les ensorcellements et les conjurations. Des feuilles peuvent également être dispersées aux quatre coins de la demeure pour la protéger, ou être placées dans des sachets protecteurs.

Les baguettes magiques spécialement destinées à restituer la santé sont souvent confectionnées en bois de Frêne; quelques feuilles placées dans un bol d'eau qu'on laissera toute la nuit auprès du lit garderont contre la maladie.

Si une personne ou un animal a été mordu par un serpent, confectionnez-lui un collier en branches de Frêne. Il agira. Avoir avec soi une trousse de secours ne fera cependant de mal à personne, pas plus que de conduire l'intéressé à l'hôpital lorsque l'accident est arrivé...

Ce charme, parfaitement authentique et efficace, agit sans doute parce que les serpents éprouvent une répulsion naturelle pour les lieux où poussent des Frênes. Quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit, aucun reptile ne passera sous leur feuillage.

Si vous brûlez du Frêne à Noël, vous aurez une surprise agréable avant le jour de l'An. Si vous en brûlez à nouveau le soir de la Saint-Sylvestre, la prospérité vous visitera pendant l'année qui s'annonce. C'est en tout cas ce qu'affirme une croyance populaire norvégienne. Quoi qu'il en soit, profitez donc des soirées d'hiver pour sculpter des poupées, des statuettes, dans ses racines. La tâche ne sera pas aisée car le bois est excessivement dur -l'un des plus durs que l'on puisse trouver. Mais la récompense vous fera vite oublier le mal que vous vous serez donné: ces poupées agissent comme médiatrices entre votre foyer et les mondes supérieurs. Celles qui sont habillées en filles intercèdent pour vous auprès des déesses ; celles qui sont habillées en garçons sont vos fidèles commissionnaires auprès des dieux.

Dernière précaution: le Frêne élevé au nord de l'Europe est l'un des arbres qui attire le plus la foudre. Ne restez jamais sous ses branches pendant un orage.

Autres plantes magiques

Apprendre la magie
  • Apprendre la magie
  • Amulette
  • Autohypnose
  • Beltane
  • Cercle magique
  • Charme
Plantes magiques
  • Abricotier
  • Absinthe
  • Acacia
  • Achillée mille-feuille
  • Aconit napel
  • Agalloche
Langage des fleurs
  • Absinthe
  • Achillée
  • Aconit
  • Adonide
  • Agératum
  • Althée