Plantes magiques, librairie ésotérique
langage des fleurs, apprendre la magie

Librairie ésotérique
Le Maître Inconnu Gagliostro. Etude historique et critique...Afficher

 

Abricotier (Prunus armeniaca)

Plantes magiques > Abricotier en tant que plante magique

Abricotier

Résumé magique

  • Pouvoirs: amour (passion), sexualité (désir sexuel)

Avant Peschier ; Ambergié ; Bricoutey ; Gigolo.

Genre: Féminin
Planète: Vénus
Élément: Eau
Divinité: Aphrodite-Vénus
Pouvoir: Passion, désir sexuel.

La Bible ne le connaît pas. Les inscriptions d'Égypte et de Babylone n'en font pas mention. Pline est considéré comme le premier écrivain de l'Antiquité qui ait parlé de cet arbre, sans doute originaire de Mongolie. On pense que les caravanes chinoises apportèrent l'Abricotier au royaume des Parthes, d'où il aurait gagné les rives de la Caspienne. De là viendrait la confusion des Romains qui l'introduisirent assez tard en Italie, en le baptisant prunier ou pommier d'Arménie.

Son fruit semble avoir été un peu partout un symbole sexuel féminin. Eudoxie, impératrice d'Orient, l'apprit à ses dépens. Par son luxe, ses débauches, le ton décadent qu'elle donnait à la cour, elle scandalisait l'Eglise byzantine. Du haut de la chaire de Sainte-Sophie, le patriarche Jean Chrysostome tonna ouvertement contre la nouvelle Hérodiade, la nouvelle Jézabel. L'impératrice voua au saint une haine mortelle. Elle réussit à le faire condamner par le synode et exiler. Mais Jean Chrysostome était très populaire. Des émeutes éclatèrent. Le peuple assiégea le palais où se barricadait Eudoxie, bombarda d'abricots les fenêtres de ses appartements en la traitant de tous les noms qu'employaient les marins du Bosphore pour désigner les prostituées de la basse ville. Eudoxie, épouvantée d'ailleurs par un tremblement de terre qui ébranla Constantinople cette nuit-là, rappela vite le patriarche.

Le rébus, à la mode durant toute la Renaissance, devint une véritable manie sous le règne d'Henri III. Mignons et duchesses rivalisaient d'esprit pour y introduire l'abricot à des fins de marivaudage, d'un goût souvent douteux. Catherine de Médicis se fâcha et interdit l'usage du fruit dans ces jeux.

Abricotier en magie

Il existe d'innombrables recettes de charmes, de philtres, utilisant la pulpe ou l'essence d'abricot pour susciter la passion amoureuse.

En Andalousie, les femmes qui voulaient se rendre irrésistibles mettaient des feuilles et des fleurs d'Abricotier sous leurs jupes. Un médecin militaire, le docteur Naudet, a noté dans ses carnets de route un curieux épisode des guerres napoléoniennes: des femmes de la grande bourgeoisie espagnole, et même de l'aristocratie, bourraient ainsi leurs jupons de fleurs et de feuilles, suivant l'ancienne tradition. Habillées en gitanes, elles allaient rôder autour des camps français pour y racoler les soldats. Le Jeune militaire naïf, ou éméché, qui avait le malheur de suivre une de ces patriotes ne jouissait pas longtemps des charmes présumés de l'Abricotier. Une fumée âcre, lourde et nauséabonde s'élevait bientôt d'une cheminée pour empoisonner le faubourg endormi... Un Français de moins.

Autres plantes magiques

Apprendre la magie
  • Apprendre la magie
  • Amulette
  • Autohypnose
  • Beltane
  • Cercle magique
  • Charme
Plantes magiques
  • Abricotier
  • Absinthe
  • Acacia
  • Achillée mille-feuille
  • Aconit napel
  • Agalloche
Langage des fleurs
  • Absinthe
  • Achillée
  • Aconit
  • Adonide
  • Agératum
  • Althée